22 ans pour imaginer Piquoti

Au moment où j'écris ce tout premier article, notre app est presque prête à changer à tout jamais. L'occasion idéale pour moi de vous proposer de faire un bond quelques années en arrière...



"Le travail d'abord, l'amusement en suite" - M. Valery Moret

1995 - aujourd'hui

D'aussi loin que je puisse me souvenir, c'est cette phrase que mon père aimait me répéter qui m’a donné l’envie de m’éclater dans mon travail. Au fil des années, j’ai appris que persévérer conduit souvent au succès, voir même au bonheur. Je n'ai jamais su précisément ce que je voulais faire, mais un ADN d'entrepreneur coule dans mes veines depuis toujours.

Créer mon entreprise, c'est tout ce que j'ai toujours souhaité.


"N'ayez jamais peur de l'échec" - M. Philipe Chereau

Octobre 2015


Selon moi, l'échec peut faire peur uniquement si l’on a beaucoup travaillé. Dans le cas inverse, il est tout à fait légitime !


J’ai expérimenté l'échec pour la première fois lors de mon examen du permis de conduire... Après avoir enchaîné les erreurs pendant 30 minutes, j'ai fini par garer la voiture sur le bas-côté. "Mademoiselle Moret, il va falloir travailler davantage". Quelque mois plus tard, je repassais l'examen avec succès. Cher inspecteur, vous aviez tout à fait raison.


La seconde fois est survenue lors de ma première année d'école de commerce. A l'époque, j'avais l'habitude de partir à Londres un week-end par mois. Chaque fois, c'était le même casse-tête : sélectionner dans ma garde-robe le stricte minimum pour réussir à fermer ma petite valise cabine. Une fois, je me surpris à me demander si un algorithme ne pourrait pas m'aider... L'idée n'a pas quitté mon esprit de toute l'heure de vol qui suivit. Je me mis à imaginer "Mon Dressing en Ligne" : l'app qui saurait élaborer à votre place une liste de tout ce dont vous aurez besoin lors de votre prochain voyage. De retour de mon week-end, je contactais l'incubateur de mon école de commerce. Je voulais mettre en place et tester mon projet au plus vite. Quelques semaines plus tard, un reportage fut diffusé à la télé au sujet d'une start-up qui avait mis en place exactement la même idée !


Leçon n°1 : tout le monde pense à la même chose au même moment, la difference se fait donc dans la rapidité d'execution du projet et donc dans la volonté plus ou moins exacerbée de l'entrepreneur.
Leçon n°2 : un projet, ça se travaille jusque dans l'étude approfondie du marché et de ses concurrents. Même si l'on croit dur comme fer à son idée, cette étape est vraiment indispensable.

Je n'avais pas assez travaillé, j'ai donc abandonné, et fait face à un échec de plus.

Cependant, je suis ressortie de cette première courte expérience de l'entrepreneuriat certaine d'au moins une chose : je voulais créer mon entreprise, et plus particulièrement, développer une app.


"Think Big" - M. Georges Berkowski

Décembre 2016

Comme je n'aurais probablement jamais l'occasion de rencontrer Georges, je tiens au moins à le remercier dans cet article ! Alors merci, Monsieur Berkowski. Votre livre, "How to Build a Billion Dollar App", m'a appris une chose simple et pertinente. Afin de mettre toutes les chances de son côté et pour viser le succès, il faut "voir grand", "penser grand", toucher un maximum d'utilisateurs potentiels et leur apporter à tous une véritable plus-value, quelque chose qui les incitera à retourner chaque jour sur votre app et pendant plusieurs minutes voir des heures !


"Innover, ce n’est pas avoir une nouvelle idée, mais arrêter d’avoir une vieille idée." - Edwin Herbert Land (inventeur du Polaroïd)

Janvier 2017

Mon livre de Berkowski en poche, et ma valise enfin prête, je m'apprêtais à parti au Mexique pour un stage de 6 mois dans une PME locale. Mon nouveau quotidien d’expatrié était pour moi fascinant, si bien que j'ai commencé à "le vloguer". Chaque jour, je publiais des photos et vidéos de mes découvertes et activités en story sur Instagram : un format simple et efficace. Au fil des jours, mon entourage se sentait de plus en plus frustré d'avoir manqué ma story de la veille ou de ne pas pouvoir re-visionner celles de la semaine dernière... Un problème énorme pour moi résidait dans le concept même de la story : tout s'auto-détruit au bout de 24 heures. Ce fut une véritable révélation.


L’Idée était enfin là.


Tifanny